Venez découvrir toute la littérature fantastique ! De la Fantasy à la Science-Fiction !
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Empire des Vaincus [Tome 8]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Quel est votre avis sur ce livre ?
*
0%
 0% [ 0 ]
**
0%
 0% [ 0 ]
***
0%
 0% [ 0 ]
****
100%
 100% [ 3 ]
*****
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 3
 

AuteurMessage
Lyanna
Apprenti Ecrivain
Apprenti Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 460
Age : 27
Livre préféré : Chroniques et Légende des Ravens, de Barclay
Lecture actuelle : La Chute des Rois, David Gemmell
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: L'Empire des Vaincus [Tome 8]   Mer 24 Sep - 21:34



Rejoints par de nouveaux alliés dans leur lutte contre l'Ordre Impérial, Richard, Kahlan et Cara s'éloignent des Piliers de la Création après une dure bataille. Inspiré par la révolution qui a tout changé à Altur'Rang, le Sourcier de Vérité a imaginé un plan pour miner de l'intérieur le pouvoir de Jagang, l'homme qui rêve de conquérir et écraser le Nouveau Monde.
Sur le front du nord, la catastrophe se précise. Alors qu'Aydindril est tombée depuis longtemps, Zedd et Adie, uniques défenseurs de la Forteresse du Sorcier, sont prisonniers d'une Sœur de l'Obscurité décidée à leur arracher tous leurs secrets.
En chemin, Richard et ses compagnons rencontrent Owen, un voyageur solitaire qui cherche le seigneur Rahl pour lui demander d'aider un étrange empire à repousser l'Ordre Impérial.
Trop occupé pour faire un détour, Richard refuse net.
Mais le destin en décidera autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://david-gemmell.frbb.net/index.htm
Lyanna
Apprenti Ecrivain
Apprenti Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 460
Age : 27
Livre préféré : Chroniques et Légende des Ravens, de Barclay
Lecture actuelle : La Chute des Rois, David Gemmell
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: L'Empire des Vaincus [Tome 8]   Sam 27 Sep - 22:12

Voilà, Empire des Vaincus avalé en presque une journée (donc 440pages aujourd'hui, alors que j'ai mis cinq jours à en lire 200... vive le week-end !)

Première impression, comme toujours, mitigée, bien que ça soit plus du mitigé positif, contrairement au tome précédent, et aux 4 et 5.

Tout d'abord, les points positifs. L'histoire, bien évidemment. J'ai trouvé le peuple introduit, les Bandakar, très intéressant, d'autant plus qu'ils ne sortent pas de n'importe où et ne sont pas une excuse de plus pour étaler les prouesses de Richard... Bien que certaines explications m'ont paru un peu fumeuses (en fait, je le dis sincèrement, je n'ai rien compris : le coup de la frontière courbe par exemple. Impossible à visualiser --') au moins ont-ils un rapport avec l'Histoire de ce monde et surtout, permettent de donner un peu plus de poids à Jennsen. Car c'était surtout sur ce point que j'avais peur : en effet, après nous avoir saoulé pendant un tome entier avec la jeune fille, Goodkind aurait très bien pu la passer à la trappe ou la faire tuer dans les premières pages... ou pire, ne rien nous dire du tout de cet étrange "don". Bon, rien de tout ça heureusement : Jennsen est présente, elle a son rôle à jouer, et elle est aussi pénible que son frère. Tout va bien alors Smile
De plus l'action est bien dosée, il y a du suspens (oui oui, on se demande comment Richard va finir par se sortir de ce pétrin !! ^^) et des épreuves pas toujours faciles.

Autre côté positif, le fait que tout se soit pas concentré exclusivement à mettre Jagang en déroute. Certes, en sauvant les Bandakar, Richard et sa bande mette un peu à mal Jagang, mais après plusieurs tomes centrés sur son armée et sur la guerre, ça fait un peu du bien de s'éloigner de tout ça et d'aller s'occuper d'autre chose. Bon, malheureusement, Goodkind ne nous épargne pas les descriptions dégueulasses de viol, torture et j'en passe, à croire qu'il aime ça... Bref.
Spoiler:
 
De plus, même si on sait que ça va bien se terminer, les héros sont pour une fois réellement mis en difficulté, et ne s'en sortent qu'in-extremis :
Spoiler:
 

Enfin, pour terminer, des personnages secondaires sympathiques (Owen, Anson, Rikka, Nicholas) et le retour d'ancien (Chase) même si, encore une fois, on pourra parfois regretter que Goodkind délaisse les intrigues à côté, et donc les personnages, pour ne se concentrer que sur Richard. Bon, vu la longueur du livre, ça se comprend qu'il ne puisse pas vraiment extrapoler à côté, ne gardant que l'essentiel, mais bien des passages, à mon avis, auraient pu être raccourcis de l'aventure des deux amoureux... Enfin, c'est pas moi l'auteur hein !
Spoiler:
 


Bon, après, côté points négatifs...
Tout d'abord, la mentalité des Bandakars. Personnellement, elle m'a légèrement énervé, d'autant plus qu'elle était le terrain parfait pour les grands discours de Richard... Autre point qui m'a également plus qu'agacé. Dans grand nombre de livres, quand le héros doit faire un long discours, l'auteur nous épargne les arguments et non fait un rapide résumé, plus ou moins rapide, de ce qu'il a dit à son auditoire. Là non, c'est bon, on a le droit au discours complet à chaque fois. A tel point qu'au bout d'un moment, et c'est la première fois que j'ai eu cette impression, je me sus demandé qui vraiment Goodkind cherchait à convaincre. Ce peuple fictif ou nous lecteurs, bien réels? Dire que c'était agaçant est donc un peu faible : je n'aime pas spécialement lire des livres où on m'explique, plus ou moins indirectement, pendant des dizaines de pages comment je devrais penser et réagir. Parce qu'en fin de compte, c'est ce que nous fait Richard : une belle démonstration pleine d'arguments pour qu'on pense comme lui. Ecoeurant.

A part ça, bien évidemment, le point qui m'embête encore, c'est le dosage un peu bancal de l'histoire. C'est vrai, j'ai dit plus haut, il y avait de l'action, de l'émotion, etc. ce qui fait qu'on ne s'ennuyait pas trop. Mais encore une fois, l'intrigue met du temps à se mettre en place, il se passe plein de choses mais sans que ça ait vraiment trop de rapport avec l'histoire, on sait pas quand les ennuis vont arriver, quand tout va finalement commencer à devenir plus sérieux. Et pouf, résolution en dix pages, comme d'habitude. On nous sort une explication fumeuse, Richard découvre la vérité en dix secondes alors que ça l'a tué pendant des semaines et voilà, tout le monde est content ! Bon, c'est un peu frustrant de voir avec quelle facilité au final Goodkind fait sortir ces personnages du pétrin.

Je passerais par contre sous silence les résumés de dix pages pour chaque événements déjà passés, les rappels longs et inintéressants sur combien Richard et Kalhan s'aiment et sont passés proches d'être séparés à jamais et sont contents d'être ensemble et c'est trop dur la vie sans l'autre; alors qu'au final, la seule chose que j'aurais aimé qu'on me rappelle, c'était cette histoire de statue avec Cara, donc je ne me souviens que dalle (et dont je ne me souvenais pas plus à la fin du tome 7.)


Conclusion :
Au final, un livre dans la lignée du tome 6 : de l'action, des révélations, l'histoire avance, mais on est toujours confronté à des points négatifs qui plombent le récit et le rende bien moins attractif et intéressant qu'il pourrait l'être. Avec un peu moins de discours pompeux, et un peu plus de concentration sur d'autres personnages et d'exploitation de certaines bonnes idées (la chute de la Forteresse du Sorcier, la capture de Zedd et d'Adie, l'empoisonnement de Richard qui aurait pu l'handicaper un peu plus), afin d'éviter l'indigestion de Richard, on en aurait pu en faire un très bon livre.

Le gros point positif reste quand même que, à la fin de livre, on a vraiment envie de savoir ce qui va se passer maintenant, ce qui était pas franchement le cas du dernier (ou si, juste par curiosité pour voir comment Goodkind allait enchaîner après son tome sans Richard) ou d'autres tomes plus médiocres qui m'avaient carrément donné envie d'arrêter la série. Là, au moins, j'ai hâte de savoir comment Richard va appliquer toutes ses belles théories pour vaincre le terrible Jagang. Car au final, ça fait quand même un bail que Richard et ses troupes combattent le terrible empereur sans arriver à lui faire ne serait-ce qu'un peu mal.

Là aussi, c'est frustrant : autant je n'aime pas les résolution type Deus ex machina en deux temps trois mouvement histoire de plier l'affaire, autant je n'aime pas non plus que ça traîne en longueur, que ça n'avance jamais pour au final se résoudre en deux coups de cuillère à pot. J'espère donc que la trilogie qui termine cette série fera accélérer les choses et qu'on arrêtera de tourner en rond et de sauver des peuples sortis du passé ^^

Bref, ce tome mérite presque son 4 étoiles.
Finalement, cette première partie ne s'est pas terminée si mal ! (Après la frayeur de milieu de cycle, on pouvait quand même s'attendre à tout...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://david-gemmell.frbb.net/index.htm
 
L'Empire des Vaincus [Tome 8]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Gary Jennings] L'empire barbare tome 1 : Thorn le predateur
» [Jacq, Christian] La Reine Liberté - Tome 1: L'empire des ténèbres
» [Feist, Raymond E. & Wurtz, Janny] La Trilogie de l'Empire - Série
» Monnaies de L'empire Romain Tome IV Trajan 98/117 ap JC
» [Jennings, Gary] L'empire barbare - Tome 1: Thorn le prédateur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bibliothèque Fantastique :: Les Ouvrages :: G :: Goodkind Terry - Cycle l'Epée de Vérité-
Sauter vers: